// vous lisez...

Contentieux administratif

CE 28 novembre 2012, Viard, n° 338132

4. Considérant toutefois que, s’il est saisi de conclusions tendant à l’annulation d’une décision qui ne peut donner lieu à un recours devant le juge de l’excès de pouvoir qu’après l’exercice d’un recours administratif préalable et si le requérant indique, de sa propre initiative ou le cas échéant à la demande du juge, avoir exercé ce recours et, le cas échéant après que le juge l’y a invité, produit la preuve de l’exercice de ce recours ainsi que, s’il en a été pris une, la décision à laquelle il a donné lieu, le juge de l’excès de pouvoir doit regarder les conclusions dirigées formellement contre la décision initiale comme tendant à l’annulation de la décision, née de l’exercice du recours, qui s’y est substituée ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE 28 novembre 2012, Viard, n° 338132”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.