// vous lisez...

Contentieux administratif

CE 14 octobre 2011, Crussol, n° 347627

Considérant que, si tout justiciable peut demander à la juridiction immédiatement supérieure qu’une affaire dont est saisie la juridiction compétente soit renvoyée devant une autre juridiction du même ordre lorsque le tribunal compétent est suspect de partialité, aucune disposition législative ou réglementaire ne dispense du ministère d’avocat les requêtes présentées devant le Conseil d’Etat tendant à un renvoi devant une autre juridiction pour cause de suspicion légitime ;

Considérant que les conclusions de M. et Mme CRUSSOL tendant au renvoi de leur requête devant une autre cour, pour cause de suspicion légitime, ont été présentées sans le ministère d’un avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation ; qu’en application des dispositions de l’article R. 612-1 du code de justice administrative, M. et Mme CRUSSOL ont été, par une lettre du 28 mars 2011, non réclamée, invités à régulariser leur requête dans le délai d’un mois à compter de la réception de cette lettre ; que, la requête n’ayant pas été régularisée, elle est, par suite, irrecevable et ne peut qu’être rejetée ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE 14 octobre 2011, Crussol, n° 347627”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.