// vous lisez...

Featured

Loi n° 2011-734 du 28 juin 2011 autorisant la ratification de la convention des Nations unies sur les immunités juridictionnelles des Etats et de leurs biens

Détail d’un texte
LOI n°2011-734 du 28 juin 2011


JORF n°0149 du 29 juin 2011 page 10953
texte n° 1

LOI
LOI n° 2011-734 du 28 juin 2011 autorisant la ratification de la convention des Nations unies sur les immunités juridictionnelles des Etats et de leurs biens (1)

NOR: MAEJ0906771L

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Article unique.

Est autorisée la ratification de la convention des Nations unies sur les immunités juridictionnelles des Etats et de leurs biens, adoptée le 2 décembre 2004 et signée par la France le 17 janvier 2007, et dont le texte est annexé à la présente loi (2).
La présente loi sera exécutée comme loi de l’Etat.

Fait à Paris, le 28 juin 2011.
Nicolas Sarkozy
Par le Président de la République :
Le Premier ministre,

François Fillon

Le ministre d’Etat,

ministre des affaires étrangères

et européennes,

Alain Juppé

(1) Travaux préparatoires : loi n° 2011-734. Sénat : Projet de loi n° 555 (2008-2009) ; Rapport de M. Robert del Picchia, au nom de la commission des affaires étrangères, n° 73 (2010-2011) ; Texte de la commission n° 74 (2010-2011) ; Discussion et adoption (procédure d’examen simplifiée) le 22 décembre 2010 (TA n° 39, 2010-2011). Assemblée nationale : Projet de loi, adopté par le Sénat, n° 3079 ; Rapport de Mme Elisabeth Guigou, au nom de la commission des affaires étrangères, n° 3387 ; Discussion et adoption (procédure d’examen simplifiée) le 14 juin 2011 (TA n° 685). (2) Le texte sera publié ultérieurement au Journal officiel de la République française.


Discussion

Aucun commentaire pour “Loi n° 2011-734 du 28 juin 2011 autorisant la ratification de la convention des Nations unies sur les immunités juridictionnelles des Etats et de leurs biens”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.