// vous lisez...

Contentieux administratif

CE 5 mai 2010, Le Port, n° 304059

Considérant, en second lieu, que la commune de Six-Fours-les-Plages ayant contesté dans son mémoire en défense produit en première instance l’existence d’un mandat donné au président du comité pour ester en justice au nom de ce dernier, le tribunal administratif n’était pas tenu d’inviter le comité à régulariser la demande présentée devant lui ; que le comité n’a fait valoir aucun autre élément susceptible de régulariser sa demande devant le tribunal et n’a produit qu’en appel une délibération de son conseil d’administration en date du 31 juillet 2003 portant habilitation de son président à ester à l’encontre du permis de construire obtenu par la SCI Résidence du Lac ; que la production de cette délibération devant la cour administrative d’appel de Marseille, alors même qu’elle a été prise antérieurement au jugement attaqué, n’est pas de nature à régulariser la demande présentée devant le tribunal administratif ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE 5 mai 2010, Le Port, n° 304059”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.