// vous lisez...

Featured

Arrêté du 10 décembre 2010 portant ouverture au titre de l’année 2011 de trois concours d’accès à l’Ecole nationale de la magistrature et fixant le nombre de places offertes à ce recrutement, JORF n°0291 du 16 décembre 2010 page

Détail d’un texte
Arrêté du 10 décembre 2010

JORF n°0291 du 16 décembre 2010 page
texte n° 18

ARRETE
Arrêté du 10 décembre 2010 portant ouverture au titre de l’année 2011 de trois concours d’accès à l’Ecole nationale de la magistrature et fixant le nombre de places offertes à ce recrutement

NOR: JUSB1029493A

Par arrêté du garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés, en date du 10 décembre 2010, trois concours d’entrée à l’Ecole nationale de la magistrature sont ouverts en 2011 aux candidats remplissant les conditions fixées aux articles 16 et 17 de l’ordonnance n° 58-1270 du 22 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au statut de la magistrature :
― le premier concours est ouvert aux candidats remplissant les conditions fixées par les articles 17 et 34 du décret n° 72-355 du 4 mai 1972modifié en dernier lieu par le décret n° 2008-1551 du 31 décembre 2008 relatif à l’Ecole nationale de la magistrature, et titulaires d’un diplôme sanctionnant une formation d’une durée au moins égale à quatre années d’études après le baccalauréat, que ce diplôme soit national, reconnu par l’Etat ou délivré par un Etat membre de la Communauté européenne et considéré comme équivalent par le garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés, après avis d’une commission dans les conditions prévues par l’article 17-1 du décret du 4 mai 1972 précité, ou d’un diplôme délivré par un institut d’études politiques, ou encore ayant obtenu le certificat attestant la qualité d’ancien élève d’une école normale supérieure ;
― le deuxième concours est ouvert aux fonctionnaires régis par les titres Ier, II, III et IV du statut général des fonctionnaires de l’Etat et des collectivités territoriales, aux militaires et autres agents de l’Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics, remplissant les conditions fixées par les articles 21 et 34 du décret du 4 mai 1972 précité et par le décret n° 90-709 du 1er août 1990 portant suppression des limites d’âge applicables aux recrutements par concours internes dans les corps de la fonction publique de l’Etat, et justifiant au 1er janvier 2011 d’une durée de quatre ans au moins de services en ces qualités ;
― le troisième concours est ouvert aux candidats remplissant les conditions fixées par les articles 32-1 et 34 du décret du 4 mai 1972 précité et justifiant durant huit années au total d’une ou plusieurs activités professionnelles, d’un ou plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou de fonctions juridictionnelles à titre non professionnel. La durée de ces activités, mandats ou fonctions ne peut être prise en compte que si les intéressés n’avaient pas, lorsqu’ils les exerçaient, la qualité de magistrat, de fonctionnaire, de militaire ou d’agent public.
Les épreuves d’admissibilité des trois concours se dérouleront les 20, 21, 22, 23 et 24 juin 2011 au siège des cours d’appel ci-après énumérées pour les candidats inscrits dans le ressort desdites cours et pour ceux qui demanderont à y composer : Agen, Aix-en-Provence, Amiens, Angers, Bastia, Besançon, Bordeaux, Bourges, Caen, Chambéry, Colmar, Dijon, Douai, Grenoble, Limoges, Lyon, Metz, Montpellier, Nancy, Nîmes, Orléans, Paris, Pau, Poitiers, Reims, Rennes, Riom, Rouen, Toulouse, Versailles, Basse-Terre, Fort-de-France, Saint-Denis de La Réunion, Saint-Pierre-et-Miquelon, Mamoudzou, Nouméa et Papeete.
Les épreuves pourront également se dérouler au siège des tribunaux de grande instance ci-après désignés pour les candidats inscrits dans le ressort de ces juridictions ou pour ceux qui demanderont à y composer :
― Cayenne (cour d’appel de Fort-de-France) ;
― Nanterre (cour d’appel de Versailles) ;
― Nantes (cour d’appel de Rennes).
Des centres d’épreuves supplémentaires pourront être créés.
En cas de nécessité, les épreuves d’admissibilité pourront toutefois avoir lieu dans une autre ville du ressort de la cour d’appel ou du tribunal de grande instance considéré.
Les dates des épreuves d’admission seront fixées ultérieurement par le jury.
Le nombre de places offertes aux trois concours d’accès à l’Ecole nationale de la magistrature ouverts au titre de l’année 2011 par le présent arrêté est fixé respectivement à 103 pour le premier concours, 25 pour le deuxième concours et 7 pour le troisième concours.
Les places non pourvues au titre de l’un des trois concours pourront, dans la limite des trois quarts du nombre de places offertes à ce concours, être reportées sur l’un ou l’autre des deux autres concours par décision du président du jury, sur proposition du jury.
Les demandes d’admission à concourir sont reçues par les autorités désignées par l’arrêté du 5 mai 1972 modifié relatif aux modalités d’inscription des candidats aux concours d’accès à l’Ecole nationale de la magistrature.
Les candidats pourront également imprimer le dossier d’admission à partir du site internet de l’Ecole nationale de la magistrature : www.enm.justice.fr
Sous peine de forclusion, les dossiers complets de candidature devront être déposés auprès desdites autorités contre récépissé au plus tard le vendredi 21 janvier 2011 ou leur être adressés par pli recommandé au plus tard à cette date, le cachet de la poste faisant foi.


Discussion

Aucun commentaire pour “Arrêté du 10 décembre 2010 portant ouverture au titre de l’année 2011 de trois concours d’accès à l’Ecole nationale de la magistrature et fixant le nombre de places offertes à ce recrutement, JORF n°0291 du 16 décembre 2010 page”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.