// vous lisez...

Autorité de chose jugée

Cass. Crim., 28 septembre 2010, pourvoi n° 10-80530

Le principe de l’autorité qui s’attache à la chose jugée, fût-ce de manière erronée, s’oppose à ce qu’une décision de justice devenue définitive soit remise en cause

Attendu que, pour faire droit à la requête, l’arrêt retient notamment que l’inscription au bulletin n° 2 du casier judiciaire de la mention de la condamnation prononcée contre M. X… a été effectuée en totale contradiction avec des décisions judiciaires revêtues de l’autorité de la chose jugée ;

Attendu qu’en se déterminant ainsi, et dès lors que le principe de l’autorité qui s’attache à la chose jugée, fût-ce de manière erronée, s’oppose à ce qu’une décision de justice devenue définitive soit remise en cause, la cour d’appel a justifié sa décision ;

D’où il suit que les moyens ne sauraient être accueillis ;

Et attendu que l’arrêt est régulier en la forme ;

REJETTE le pourvoi ;

Discussion

Aucun commentaire pour “Cass. Crim., 28 septembre 2010, pourvoi n° 10-80530”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.