// vous lisez...

Acte non décisoire

CE 6 novembre 2009, Senigo Longue, épouse Rivet, n° 329347

Considérant que l’article 5 de la loi du 11 juillet 1979 relative à la motivation des actes administratifs et à l’amélioration des relations entre l’administration et le public dispose : « Une décision implicite intervenue dans les cas où la décision explicite aurait dû être motivée n’est pas illégale du seul fait qu’elle n’est pas assortie de cette motivation. Toutefois, à la demande de l’intéressé, formulée dans les délais du recours contentieux, les motifs de toute décision implicite de rejet devront lui être communiqués dans le mois suivant cette demande. Dans ce cas, le délai du recours contentieux contre ladite décision est prorogé jusqu’à l’expiration de deux mois suivant le jour où les motifs lui auront été communiqués » ; qu’il résulte de ces dispositions que l’acte par lequel une autorité administrative communique, à la demande d’un administré, les motifs d’une décision implicite de rejet n’a pas pour effet de faire naître une nouvelle décision distincte de la première et pouvant faire elle-même l’objet d’un recours pour excès de pouvoir ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE 6 novembre 2009, Senigo Longue, épouse Rivet, n° 329347”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.