// vous lisez...

Responsabilité hospitalière

CAA Nantes, 15 octobre 2009, Gadouche, n° 09NT00165

Considérant qu’il résulte de l’instruction que M. GADOUCHE, hospitalisé du 23 mai au 7 juin 2006 dans le service de dermatologie du CHU de Caen, a exprimé formellement, dès son arrivée dans le service, son opposition à ce que ses parents soient informés de sa séropositivité au virus de l’immunodéficience humaine ; que si cette demande du patient a été prise en compte par l’équipe médicale, il résulte de l’instruction et n’est d’ailleurs pas contesté que le 30 mai 2006, la mère de M. GADOUCHE, venue rendre visite à son fils, a pu, alors qu’une infirmière dispensait des soins à celui-ci, prendre connaissance de la feuille de soins, mentionnant sa séropositivité, déposée sur un chariot laissé dans le couloir ; qu’alors même que ladite fiche aurait été placée, ainsi que le soutient le centre hospitalier, sous le cahier des soins infirmiers, il est constant que les documents médicaux confidentiels posés sur le chariot sont restés sans surveillance dans le couloir ; que la possibilité ainsi laissée par l’établissement hospitalier, aux personnes étrangères au service, d’accéder aisément à des documents médicaux couverts par le secret médical est constitutive, dans les circonstances de l’espèce, d’un défaut d’organisation du service engageant la responsabilité du CHU de Caen à l’égard de M. GADOUCHE ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CAA Nantes, 15 octobre 2009, Gadouche, n° 09NT00165”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.