// vous lisez...

Droit administratif

CE 11 mars 2009, Commune d’Auvers-sur-Oise, n° 307656

Considérant, en premier lieu, qu’aux termes de l’article 4 de la loi du 12 avril 2000 : « (…) Toute décision prise par l’une des autorités administratives mentionnées à l’article 1er comporte, outre la signature de son auteur, la mention, en caractères lisibles, du prénom, du nom et de la qualité de celui-ci » ; qu’il ressort des pièces du dossier soumis aux juges du fond que si l’arrêté du 14 novembre 2001 mentionne la qualité de son auteur, le maire de la COMMUNE D’AUVERS-SUR-OISE, il ne comporte pas l’indication du nom et du prénom de celui-ci ; que ni la signature manuscrite, qui est illisible, ni aucune autre mention de ce document ne permet d’identifier la personne qui en est l’auteur ; que cette irrégularité peut être invoquée par toute personne recevable à demander l’annulation de cet arrêté ; qu’ainsi, en faisant droit au moyen tiré de la méconnaissance des dispositions précitées de l’ article 4 de la loi du 12 avril 2000, la cour administrative d’appel de Versailles n’a pas commis d’erreur de droit ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE 11 mars 2009, Commune d’Auvers-sur-Oise, n° 307656”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.