// vous lisez...

Contentieux administratif

CE 3 décembre 2004, Commune de Rots, n° 261577

Considérant qu’en vertu des dispositions combinées des articles R. 412-1, R. 411-3 et R. 811-13 du code de justice administrative, les requêtes d’appel doivent, à peine d’irrecevabilité, être accompagnées d’une copie du jugement attaqué, ainsi que de copies en nombre égal à celui des autres parties en cause, augmenté de deux ; qu’en vertu des dispositions combinées des articles R. 222-1 et R. 612-1 du même code, les présidents de cours administratives d’appel peuvent, par ordonnance, rejeter les requêtes pour défaut de production du jugement attaqué, sans avoir à en demander la régularisation préalable, lorsque l’obligation de cette formalité a été mentionnée dans la notification du jugement, conformément à l’article R. 751-5 du même code ;

Considérant toutefois, qu’à l’initiative du greffe de la cour, le dossier de première instance, incluant une copie du jugement attaqué, avait été demandé au tribunal administratif puis joint par ce greffe au dossier de la requête d’appel, avant que ne soit rendue l’ordonnance attaquée ; que dans ces conditions le président de la cour a commis une erreur de droit en rejetant la requête pour absence de production dudit jugement ; que dès lors, la COMMUNE DE ROTS est fondée à demander l’annulation de l’ordonnance attaquée

Discussion

Aucun commentaire pour “CE 3 décembre 2004, Commune de Rots, n° 261577”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.