// vous lisez...

Actions récursoire et subrogatoire

CE 12 juin 2006, Goetz, n° 228841, rec. p. 295

Considérant que les sommes qu’une personne a été condamnée à verser en application d’une décision de justice exécutoire, même non définitive, présentent, au fur et à mesure de leur paiement effectif, le caractère d’une créance certaine dont cette personne peut demander, par la voie d’une action récursoire, le paiement à un tiers responsable ; que, dans le cas où la décision exécutoire qui a donné naissance à cette créance vient à être réformée ou annulée à la suite de l’exercice de voies de recours, le tiers responsable peut demander à la personne initialement condamnée le remboursement des sommes dont cette dernière se trouve alors déchargée ; qu’à l’inverse, si les sommes mises à la charge de cette personne sont augmentées, elle peut demander au tiers responsable le paiement du surplus ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE 12 juin 2006, Goetz, n° 228841, rec. p. 295”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.