// vous lisez...

Contentieux administratif

CE, Sect., 3 décembre 2003, Préfet de la Seine-Maritime c/ El Bahi, n° 240267

Considérant, toutefois, que lorsqu’il constate que la décision contestée devant lui aurait pu être prise, en vertu du même pouvoir d’appréciation, sur le fondement d’un autre texte que celui dont la méconnaissance est invoquée, le ju ge de l’excès de pouvoir peut substituer ce fondement à celui qui a servi de base légale à la décision attaquée, sous réserve que l’intéressé ait disposé des garanties dont est assortie l’application du texte sur le fondement duquel la décision aurait du être prononcée ; qu’une telle substitution relevant de l’office du juge, celui‑ci peut y procéder de sa propre initiative, au vu des pièces du dossier, mais sous réserve, dans ce cas, d’avoir au préalable mis les parties à même de présenter des observations sur ce point ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE, Sect., 3 décembre 2003, Préfet de la Seine-Maritime c/ El Bahi, n° 240267”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.