// vous lisez...

Droit administratif

CE 21 février 1996, Rocard, n° 152363

Considérant que si la décision refusant un relèvement de la prescription quadriennale peut être déférée au juge administratif par la voie du recours pour excès de pouvoir, cette décision ne peut être annulée que si elle est entachée d’une erreur de droit, d’une erreur de fait, d’une erreur manifeste d’appréciation ou d’un détournement de pouvoir ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE 21 février 1996, Rocard, n° 152363”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.