// vous lisez...

Contentieux administratif

CE, Sect., 25 janvier 1991, Brasseur, n° 80969

Considérant que la saisine du préfet, sur le fondement desdites dispositions de la loi du 2 mars 1982, par une personne qui s’estime lésée par l’acte d’une collectivité locale, n’ayant pas pour effet de priver cette personne de la faculté d’exercer un recours direct contre cet acte, le refus du préfet de déférer celui-ci au tribunal administratif ne constitue pas une décision susceptible de faire l’objet d’un recours pour excès de pouvoir ; qu’en revanche, la demande ainsi présentée au préfet, si elle a été formée dans le délai du recours contentieux ouvert contre l’acte de la collectivité locale, a pour effet de proroger ce délai jusqu’à l’intervention de la décision explicite ou implicite par laquelle le préfet se prononce sur ladite demande ;

Discussion

Aucun commentaire pour “CE, Sect., 25 janvier 1991, Brasseur, n° 80969”

Poster un commentaire

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.